ringier home icon

Le Boom des “Venants”

L'importation des voitures au Sénégal

“Je signe en moyenne 200 demandes de matricule ou de mutation par jour”, nous rapporte le Chef de division régionale des transports terrestres. Ceci est l’une des illustrations du volume de véhicules au Sénégal. L’autre visible de tous est la profusion de parkings automobile où sont garés des véhicules aux plaques d’ailleurs.

C’est le défilé des « venants » : ces voitures d’occasion dont la première mise en circulation a été sur un territoire étranger, notamment la Belgique (moins chers), la France et l’Allemagne (plus solides) ; et qui, depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’importation des véhicules qui a fait passer l’âge minimum de 5 à 8 ans, connaissent un succès fulgurant.

Alors, pour ceux qui ont un projet immédiat ou à moyen terme, Expat-Dakar.com s’est rapproché de l’administration des transports terrestres et d’un transitaire pour avoir des éléments de réponse.

La Durée du transit moyenne entre la ville de départ et Dakar

Si le véhicule est acheminé par bateau, il passe par exemple par Le Havre ou Marseille en France et arrive à quai en trois (3) semaines maximum. Pour les voitures en provenance des Etats-Unis, le transport maritime prend plus de temps.

Si le véhicule est conduit de son point de départ jusqu’à Dakar, le trajet dure généralement une semaine mais vu la qualité des routes, il est souvent réduit à quatre (4) jours. De véritables Paris-Dakar en des temps records, certes peu recommandables de par les dangers que représentent la traversée du désert et les risques de fatigue du conducteur.

Procédure de mise en circulation d’un véhicule importé au Sénégal

Première étape

Il faut d’abord vous assurer que le véhicule n’est pas âgé de plus de 8 ans. Par exemple pour l’achat d’une voiture de tourisme ou d’une moto en 2015, la première mise en circulation ne peut dépasser 2007. Pour un gros utilitaire de plus de 3,5 tonnes (camion), l’âge minimum est relevé à dix (10) ans.

Deuxième étape 

Par bateau

Une fois que votre voiture parvient au Port Autonome de Dakar, vous devrez identifier un transitaire qui se chargera de la dédouaner ou la déclarer. Assurez-vous de choisir une maison de transit agréée et éviter les courtiers. La voiture est autorisée à circuler pendant 1 mois avant déclaration ou dédouanement.

Par la route

Un « passe avant » est délivré à la frontière des pays de passage à partir du point de départ. Le « passe avant » qui fait foi est celui délivré au poste frontière de Rosso. La voiture peut circuler à Dakar avec ce document pendant 15 jours maximum avant d’être déclarée.

Un Certificat de Mise en Circulation du véhicule (CMC) vous sera remis au paiement des frais dédouanement. Ils s’élèvent à environ 44,48% de la valeur taxable et sont cotés à l’argus qui varie selon la bourse, l’année du véhicule et la valeur du véhicule

Troisième étape

Le CMC devra être transmis à la DIC qui procédera, dans la journée, à une vérification du numéro de châssis de la voiture sur le réseau Interpol pour s’assurer qu’il ne figure pas sur la « liste rouge » des véhicules volés, gagés ou interdits de circulation au moment de la déclaration.

Quatrième étape 

Vous devrez transmettre l’attestation de la DIC au « Service des Mines » pour l’établissement d’une carte grise. La liste des documents à fournir est disponible sur http://www.demarches.gouv.sn.

Dès le dépôt de la demande, vous devrez payer la taxe d’enregistrement des impôts et domaines (soit 5 % de la valeur si c’est un véhicule de moins de 10 ans). L’établissement d’une nouvelle carte grise à votre nom vous sera facturé 2000 FCFA par CV de puissance du véhicule.

Cinquième étape 

Dès qu’un numéro vous est attribué, rendez vous chez un fabricant de plaques minéralogiques pour la pose de votre nouvelle plaque.

Sixième étape 

La présentation de votre véhicule en contrôle technique est le dernier maillon de la chaîne pour une circulation en toute légalité.

Les risques auxquels les acheteurs des véhicules importés font le plus souvent face ?

En cas de circulation sans obtention préalable de la carte grise, assurez-vous que vous êtes en possession de votre CMC valide.

Les acheteurs de véhicules font souvent face à des problèmes de véhicules volés, voitures âgées avec les numéros de châssis changés. Assurez-vous donc de disposer d’un acte de vente et de la pièce d’identité du vendeur en cas de signalement de la DIC.

Le dernier risque qui est davantage une pratique courante auxquels peu d’acheteurs peuvent échapper est la majoration des frais de dédouanement sur lesquels il n’est souvent permis aucune visibilité.

WRITTEN BY
Mohamed Fall
Mohamed Fall est un jeune blogueur professionnel qui a fait ses études supérieures à l’Ufr Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Exerce en tant blogueur pour Expat-Dakar et spécialiste de l’immobilier au Sénégal pour MaMamaison.sn.