ringier home icon

Une Journée dans la Peau des Artistes d’Art du Sénégal

Une Journée dans la Peau des Artistes d’Art du Sénégal

Dakar est un centre prospère de l’art africain. Inspiré par la diversité culturelle et la joie de vivre. La scène artistique dakaroise soutient des artistes locaux avec de nombreuses galeries comme le Village de Arts, un collectif rempli de l’énergie artistique de 52 ateliers ou encore la Biennale Dak’Art  qui est une grande exposition d’art contemporain organisée tous les deux ans à Dakar depuis 1996. C’est dans cette atmosphère qu’Expat-Dakar, par le biais de sa plate-forme d’art en ligne a décidé de promouvoir à son tour le travail de ces artistes.

Pour en savoir plus sur le mode de fonctionnement de ces personnes, qui permettent aux gens à travers leurs créations de s’évader, nous sommes allés à leur rencontre.  

La peinture, un métier que je fais par passion

La peinture, ma passion, mon métier
La peinture, ma passion, mon métier

J’ai fait le service militaire avant de me lancer dans la peinture. Mon nom est El Hadj Baye Fall. Vivant précédemment dans le Sine Saloum, j’ai décidé de suivre des amis et de m’installer à Dakar. Arrivé dans cette ville, j’ai été frappé par la beauté d’une peinture réalisée aux couteaux par l’un de mes confrères. Eblouie par l’oeuvre d’art j’ai décidé de devenir l’un de ces élèves. C’est lui qui m’a tout appris.

La mixité et le recyclage m’inspire énormément. Nous sommes dans un pays où l’un de nos crédo est “Nio Far” qui veut dire “On est ensemble” c’est cet esprit que j’aimerais retranscrire dans toute mes toiles.

Etre artiste au Sénégal n’est pas chose facile on ne vend pas tous les jours, l’art n’est forcément compris par nos frères africains et nous vendons souvent nos créations au rabais.

Pour moi, le métier de peintre est une passion. ça me fait plaisir de voir une personne intéressée par mes créations et de savoir que certaines d’entre elles se retrouvent un peu partout dans le monde.

Les couleurs de la Teranga inspirent mon art

Je m’appelle Djimey Diakité, je suis artiste peintre de formation

Djimey Diakité, je suis artiste peintre de formation. J’ai fait 3 ans à l’école nationale des beaux-arts avant de partir à Marseille pour un stage en application peinture à l’huile. Je pratique mon métier depuis 20 ans. J’ai décidé de revenir au Sénégal après mon stage car je trouve que la complicité des gens, les couleurs chaleureuses, le folklore me permettaient d’exprimer ce que je ressentais.  

Je suis généralement inspiré par la nature et par ces différentes épreuves vécues par l’être humain : la joie, la monotonie, la dégradation, la tristesse… Toutes ces étapes se retrouve dans la nature et constitue mon univers. Je n’ai pas de thème prédéfini en tant qu’artiste, je préfère créer mes tableaux en fonction de ce que je ressens à un instant précis. J’utilise surtout les objets rejetés dans la mer pour créer mes œuvres d’art. Je suis fière de moi car mes créations ont pu être exposées lors de la biennale off 2018 sur l’île de Ngor.

Notre art nous permet de communiquer

"Notre art nous permet de communiquer" - Fall
“Notre art nous permet de communiquer” – Lamp Fall

Lamp Fall, je suis un artiste peintre et revendeur d’objet d’art. Originaire de Joal Fadiouth, à la base j’étais percussionniste. J’ai eu l’opportunité de venir sur l’île de Ngor. En tant que Baye Fall j’ai reçu des bénédictions pour me lancer dans la peinture.

Aussi, ai-je décidé de créer des oeuvres qui me permettront de communiquer avec les gens qui y sont sensibles. C’est pour moi un moyen d’allier mon premier métier de percussionniste avec l’art de la peinture. Je nomme mes créations Fall, en l’honneur de Cheikh Ibrahima Fall que j’admire et qui fait partie de mes sources d’inspiration.

Je travaille le bois pour en faire sortir sa splendeur

Je travaille le bois pour en faire sortir sa splendeur
“Je travaille le bois pour en faire sortir sa splendeur” – Diallo

Diallo, artiste sculpteur, autodidacte et j’exerce mon métier depuis 12 ans. J’ai décidé de devenir artiste pour être mon propre patron. J’ai choisi la sculpture car il y a énormément de peintre et ça ne m’attirait pas beaucoup.

Pour sculpter une oeuvre d’art, je prends environs 3 ou 4 semaines. Je n’ai pas de préférence en ce qui concerne la matière utilisé pour mon travail, il suffit que l’un des bois me plaise pour me mettre à le travailler. En ce qui concerne mon inspiration, je la puise surtout dans la tradition, dans l’évolution humaine et dans la nature en fonction de mon feeling. J’ai eu l’opportunité de participer à la biennale Off de l’île de Ngor en 2018, cet événement fait partie de mes plus grandes fiertés.

Ma plus grosse difficulté est la vente, comme on dit chez nous “l’art ne nourrit pas son homme”… On a de la chance parce qu’on aime ce que l’on fait. On se débrouille seul dans cette discipline. Notre art attire surtout les touristes et les européens.

Vous l’aurait compris, les artistes Sénégalais sont nombreux, très nombreux! Peintres, sculpteurs, écrivains, poètes…. Ils ont tous, réellement, une authenticité, une sincérité, une originalité étonnantes! Ne manquez jamais de chercher attentivement dans les ruelles, dans les villages, sur les marchés. Vous ferez des découvertes magnifiques.

WRITTEN BY
Yasmine Ngandu
Yasmine Ngandu, community marketer pour MaMaison et Expat-dakar. Passionnée par l’univers des réseaux sociaux, particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. Véritable produit de la génération "Y", J’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2010…