ringier home icon

Dakar : Ville Active, Pleine de Paradoxes pour la vie

Dakar : Une ville pleine de paradoxes

Dakar, classée parmi les villes les plus chères au monde pour les expatriés? Comment ce paradoxe peut-il être bénéfique pour les diplômés sénégalais ?

Réalités de la ville de Dakar.
Réalités de la ville de Dakar.

Il est quasi improbable qu’un pays en voie de développement tel que le Sénégal et sa capitale Dakar soit classé parmi les villes les plus chères au monde. Cette étude menée par le cabinet américain Mercer et le ECA International rangeaient Dakar parmi les villes les plus chères au monde pour les expatriés. Que dire de ça ? C’est un paradoxe, sachant qu’un sénégalais sur deux vit sous le seuil de la pauvreté, moins d’1 dollar par jour.

Et si on regardait le bon côté des choses, expatriés riment avec argent et travail, donc qui dit travail dit création d’emplois et embauches. Malgré la pauvreté qui règne, l’éducation nationale est assez prise au sérieux. Les étudiants connaissent un taux de chômage élevé à la fin de leurs études. Les expatriés seraient ou pourraient être alors bénéfiques pour une amélioration de l’économie et une diminution du taux de chômage. Expat-Dakar a mené sa petite enquête.

Grâce à sa situation géographique, sa stabilité sociale et son tourisme, Dakar accueille chaque année de nombreux visiteurs.

Différents sommets, meetings se passent au Sénégal : investisseurs, hommes d’affaires en font un véritable carrefour de rencontre professionnels et même personnels; pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups « travaillez, profitez du soleil, de la plage et des huîtres ? », mais on s’égare là 🙂

Elle est connue comme une ville chère, notamment pour le goût du luxe recherché par les visiteurs. Étant un pays laïque mêlant stabilité religieuse et politique, cela permet de d’avoir une économie en croissance mais pas seulement grâce au tourisme !

Les multinationales se délocalisent et expatrient la plupart de leurs employés à Dakar pour l’espace recherché, la main d’oeuvres souvent moins chère. Les expatriés vivent à Dakar aisément, leurs salaires sont calculés en fonction de leurs activités pendant leurs séjours dans la ville, loyers, transports, loisirs… no stress :p

Le Sénégal peut voir alors en cela une opportunité pour ses différents diplômés parce que l’administration ne fait pas un suivi à l’après-diplôme mais aussi pour la rareté des offres d’emplois. .

Grâce au tourisme, mais aussi à l’implantation des entreprises étrangères et internationales l’économie du pays voit un souffle nouveau, être classé parmi les villes les plus chères au monde permet non seulement à Dakar mais aussi à son pays de se hisser dans une catégorie de développement non négligeable mais aussi d’augmenter sa valeur économique.

WRITTEN BY
Mohamed Fall
Mohamed Fall est un jeune blogueur professionnel qui a fait ses études supérieures à l’Ufr Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Exerce en tant blogueur pour Expat-Dakar et spécialiste de l’immobilier au Sénégal pour MaMamaison.sn.