ringier home icon

7 questions pièges lors d’un entretien et comment y répondre !

7 questions pièges lors d’un entretien et comment y répondre !

Vous avez travaillé votre CV, perfectionné votre lettre de motivation et décroché le grand entretien d’embauche. Mais ce n’est que le début. C’est l’heure de la partie difficile : l’interview. Une entrevue peut faire ou défaire vos chances d’obtenir un emploi. Il ne s’agit pas seulement de ce qui est sur votre CV. Mais de votre personnalité et de votre charisme dans son ensemble !

Les employeurs veulent ce qu’il y a de mieux pour leur entreprise ! C’est pourquoi ils posent des questions d’entrevue difficiles pour réduire leur bassin d’embauches potentielles. Pour sortir vainqueur, vous devez vous préparer à l’avance.

 

Voici 7 questions d’entrevue difficiles et comment y répondre !

 

Quelle est votre plus grande faiblesse?

Cette question est posée pour déterminer si vous avez un sentiment de conscience de soi. Le recruteur veut savoir que vous êtes humain, alors laissez tomber tout le « packaging » pendant une seconde et soyez réel. Ils veulent savoir si vous souhaitez vous améliorer, ce qui est bénéfique pour l’entreprise. Même si vous voulez être honnête, vous devez répondre à la question en ayant l’air sur de vous !

Réponse suggérée – “ Mes compétences en rédaction sont assez impressionnantes, mais je m’efforce d’en faire plus en peu de temps et de produire un travail de qualité même sous pression. Je prends des mesures conscientes pour m’assurer de limiter ma faiblesse de sous-performance dans une situation de haute pression “

 

Pourquoi devrions-nous vous engager?

Ici, l’intervieweur veut voir combien de recherches vous avez effectuées sur l’entreprise. Les employeurs peuvent poser cette question pour également comprendre ce qui vous différencie des autres candidats qu’ils pourraient interviewer.

Lier votre réponse à la description de poste, aux objectifs et aux valeurs de l’entreprise est un moyen sûr d’impressionner l’intervieweur. Mettez en évidence les qualités qu’ils recherchent et vendez-vous avec elles. Convainquez l’intervieweur que vous êtes probablement la bonne personne pour le poste.

Réponse suggérée – “Dans mon rôle actuel (précédent) en tant que responsable marketing, j’ai réussi à générer 70% des prospects de l’entreprise avec un taux de conversion de 50%. Étant donné que votre entreprise est également centrée sur le client, cela a toujours fait partie de mon travail et de ma passion personnelle de veiller à ce que les décisions soient prises en pensant au client. C’est le genre de résultats et de performances que j’apporte à la table. Je suis ravi d’apporter mon mélange unique de compétences à ce rôle. “

 

Pourquoi quittez-vous votre entreprise actuelle ?

C’est l’une des questions les plus délicates lors d’un entretien. Même si vous avez détesté votre dernier emploi, vous ne voulez jamais dire du mal d’un ancien employeur lors d’un entretien. Le ton avec lequel vous répondez à cette question est plus important que la réponse que vous fournissez ; l’intervieweur essaie de savoir si vous êtes un plaignant. Répondez honnêtement à cette question, mais évitez de fournir trop de détails personnels ou négatifs.

Réponse suggérée – “Bien que j’aie beaucoup apprécié mon temps dans mon ancienne entreprise, il n’y a plus d’opportunités d’apprentissage ou de croissance de carrière. Être dans l’entreprise a été une énorme courbe d’apprentissage pour moi, mais je suis à la recherche de nouveaux défis et opportunités qui correspondent à mes objectifs et aspirations de carrière personnels. C’est pourquoi je suis sûr que votre entreprise conviendra parfaitement. “

 

Travaillez-vous bien sous pression ?

C’est l’une des questions les plus fondamentales lors d’un entretien, mais elle en dit beaucoup à l’intervieweur. La plupart des entreprises ont la culture d’un « environnement rythmé ». C’est pourquoi les employeurs recherchent des employés capables de performer et même de surperformer, même sous pression.

Réponse suggérée – “Honnêtement, je suis quelqu’un qui s’épanouit sous la pression. Ce n’est pas toujours facile mais il faut le faire. J’ai pris l’habitude d’être proactif, afin d’éviter toute situation qui me mettrait sous pression en premier lieu. La clé de la réussite est vraiment la planification et la gestion du temps – les deux sont des compétences que j’ai dans ma manche. La communication est essentielle pour moi dans les situations stressantes, même si sur-communiquer est nécessaire pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. “

 

Combien gagnez-vous actuellement ?

Bien que ce ne soit pas une question nécessaire à poser, les employeurs ont tendance à le faire. Ils le font pour mieux comprendre d’où vous venez, ainsi que pour guider votre négociation salariale.

Réponse suggérée – Eh bien, j’ai une description de poste très solide et je fais même un effort supplémentaire pour exécuter des tâches en dehors de mon quotidien. Je gagne actuellement quelque part entre 150 000 et 250 000 Fcfa, cela est sujet à une nouvelle augmentation prévue par l’entreprise “

 

Quelles sont vos attentes salariales?

Les employeurs veulent savoir que vos exigences salariales sont raisonnables. La stratégie la plus sûre consiste à fournir une fourchette crédible. Elle doit être accompagnée d’une déclaration de votre volonté de négocier votre échelle salariale.

Réponse suggérée – “Compte tenu de la description du poste et des conditions de travail, je cherche entre 250 000 et 350 000 Fcfa par mois. Je suis plus qu’ouvert à négocier cela, en fonction de votre ensemble d’avantages.”

 

Pourquoi avez-vous été sans travail? Ou pouvez-vous expliquer les lacunes de votre parcours professionnel ?

Lorsque l’intervieweur examine ses candidats, un signal d’alarme majeur pour les recruteurs est lorsqu’une personne a des lacunes importantes en matière d’emploi. Il est dans leur intérêt de savoir si cela est dû aux faiblesses personnelles du candidat (paresse ou mauvaise éthique de travail) ou s’il y a eu des circonstances atténuantes indépendantes de la volonté de l’individu.

Réponse suggérée – “J’ai déjà été au chômage en raison de plusieurs facteurs tels que la vente de l’entreprise, le changement de lieu et la crise sanitaire. Mais à chaque interruption, j’ai pris le temps d’améliorer mes compétences, d’acquérir des connaissances supplémentaires et de vraiment prendre le temps d’évaluer mon parcours professionnel. Chaque phase n’était pas une période de repos pour moi, mais en fait une opportunité pour moi de m’améliorer et d’augmenter la valeur que j’ai à offrir à mon prochain employeur.”

 

Enfin, vous devrez réfléchir un peu pour répondre à ces questions difficiles. Plusieurs fois, l’intervieweur veut voir dans quelle mesure vous réagissez à des environnements changeants. Mais aussi à quelle vitesse vous pouvez réfléchir sur vos pieds.

Soyez prêt avec quelques réponses aux questions les plus courantes. Mais soyez également prêt à répondre à des questions totalement étranges. Si nécessaire, répétez la question au fur et à mesure que vous trouvez votre réponse. C’est une excellente astuce car cela vous donne le temps de réfléchir.

 

WRITTEN BY
Seynabou Sow
Community Content Marketer