Khady Niang Diakhaté - Makeup Artiste | Expat-Dakar.com
  • Partenaire
 

Interview - A la découverte d'un talent local : Khady NIANG DIAKHATE

Si vous êtes une makeup addict, vous avez sûrement entendu parler d'elle: Khady Niang Diakhaté, une makeup artist de renommée internationale. Nous l'avons rencontrée pour un entretien exclusif qui vous permettra d'en savoir plus sur son parcours, ses projets, et partager ses astuces beauté...

Publié le  27 December 2016

Khady, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs.

Je m’appelle Khady Niang Diakhate, je suis maquilleuse professionnelle depuis une dizaine d’années. Je travaille beaucoup dans le monde de la beauté, de la mode. Je suis maquilleuse professionnelle officielle de la Dakar Fashion week depuis maintenant 5 ans ainsi que beaucoup de fashion week, un peu partout en Afrique. Je suis aussi maquilleuse dans le cinéma où j’ai eu l’honneur de travailler dans des films assez connus comme Dakar trottoir d’Hubert Laba Ndao et Timbuktu de Abderrahmane Sissako qui a eu 7 césars. Je ne suis pas que Makeup beauty, je suis Makeup artiste.

 

 

Quel a été votre parcours ?

J’ai eu mon bac en 2000 au collège Saint-Michel de Dakar et je suis partie à Lyon pour suivre des études d’expertise comptable. Arrivée au bac+4, je n’en pouvais plus. C’était des études disons difficiles pour moi et ce n’était pas ce que j’aimais, j’ai fait un bac G et on m’a dirigé vers l’expertise comptable. Du coup, j’ai décidé de faire une formation de maquillage beauté et quand j’ai fait les tests d’aptitude à l’école de maquillage, la directrice m’a dit que je devrais faire toute la formation. A l’époque je pensais qu’elle voulait juste me vendre sa formation mais au bout de trois mois de formation, il s’est avéré que j’ai trouvé ma voie. Et c’est comme ça que je suis devenue maquilleuse professionnelle.
Après cette année de formation dans le maquillage, j’ai travaillé dans la publicité et j’ai eu à travailler dans le milieu de la mode et de la beauté à Paris. Mais je n’étais pas très satisfaite de tout ce qu’on me proposait, parce qu’en France, quand on est maquilleur on est vite cantonné à un rôle. C’est-à-dire quand on est black on nous transforme en maquilleur pour black et on nous amène à tous les petits événements de black. Ça ne m’intéressait et j’ai décidé de rentrer au Sénégal. Si je dois être maquilleuse pour black en France, autant rentrer chez moi et être une pionnière. Je suis rentrée et je ne le regrette pas, dans la mesure où, j’ai une carrière riche, je me suis retrouvée à travailler dans le cinéma français et je fais des choses que je n’aurai pas pu faire en étant en France. Je suis très heureuse d’avoir pris cette décision.

 

Pourriez-vous nous parler des tendances maquillages aujourd’hui !

Moi ce que je conseille aux femmes déjà c’est de se trouver, de s’aimer avant de se maquiller. On a un surplus d’informations en ce moment à cause d’Internet et à cause de tous les produits dans le marché; de plus en plus on peut avoir tendance au mimétisme à juste regarder un tutoriel Youtube comme par exemple le maquillage de Kim Kardashian et de faire la même technique et d’avoir le visage de Kim Kardashian.
Chaque femme a sa personnalité, je pense que le maquillage doit rehausser la beauté de chaque femme et non la transformer, donc moi le premier conseil que je donne c’est de s’accepter, de s’aimer et de se maquiller en fonction de ça.

 

 

Quelques conseils pour le maquillage du matin et celui du soir.

Pour le maquillage de jour, j’opte pour la nude, c’est-à-dire un maquillage assez neutre ton sur ton en fonction du teint qu’on a. L’avantage de ce maquillage surtout sur les yeux, ce qu’on peut après jouer sur les couleurs des  lèvres : du rouge, du violet… on peut mettre n’importe quelle couleur sur les lèvres.

La base de tout maquillage commence par un bon soin, il faut bien s’occuper de sa peau, avoir un soin adapté et pour cela il faut aller voir des spécialistes (des dermatologues, des esthéticiens…) et après ça on peut utiliser de bons produits de maquillage. Éviter les contrefaçons, parce qu’on ne maîtrise pas tous les produits insérés dans le maquillage. Un beau maquillage, un teint parfait, c’est d’abord un teint qui nous correspond ni trop clair, ni trop foncé.

En maquillage du soir, on peut juste jouer sur la lumière. La nouvelle tendance en ce moment pour les fêtes de fin d’année, c’est le Strobing. C’est un jeu de lumière où on joue sur un enlumineur. Avec ce genre de maquillage on peut aller sur du rouge très vif sur les lèvres comme on peut aller sur un beau smoky sur les yeux, de la nude sur les lèvres, on peut rajouter à cette nude une petite touche de gloss.

Il y a plusieurs tendances maquillage mais ce qu’on peut retenir, c’est qu’en maquillage du jour il faut avoir un beau teint, un maquillage neutre et en maquillage du soir essayer d'illuminer son teint et se mettre un petit rouge à lèvres sympa :)

 

 

Vendez-vous des produits makeup, si oui où est-ce que les lecteurs peuvent s’en procurer ?

Je vends des produits de maquillage occasionnellement, je suis en collaboration avec la marque Facet de promo import, la marque True colors Paris qui a été créé par une Sénégalaise qui s’appelle Fatou Sarr et habite Paris et récemment aussi je collabore avec une marque qui vient du Cameroun, Bold makeup. Mais ma principale activité n’est pas la vente mais le conseil.

 

Êtes-vous en collaboration avec d’autres makeups artistes ici au Sénégal ?

Oui je suis en collaboration avec des makeups artistes, dans la mesure où je leur propose des formations et les accompagne dans leur insertion professionnelle. “Je suis coach de plusieurs makeups artistes de la place” rire

 

Aurez-vous quelques astuces de beauté, des recettes de grand-mère à donner aux lecteurs pour avoir une belle peau ?

Moi ce que j’aime et que je fais beaucoup en recette de grand-mère, c’est que je me sers des produits de mon placard. Par exemple, j’aime bien faire un masque avec du yaourt nature et du concombre. Je l’utilise comme masque, non seulement c’est hydratant, c’est un anti-âge extraordinaire et je l’utilise aussi comme démaquillant, ça marche bien pour se démaquiller le visage et après on a un effet super-lisse.

Je mélange aussi de l’huile de baobab bio avec du sucre et un peu de gel d’Aloe Vera et avec tout ça je me fais un gommage pour les lèvres. C’est bien de prendre soin de ses lèvres surtout qu’il fait frais en ce moment et c’est beaucoup conseillé de se gommer les lèvres, de les hydrater avant de mettre les rouges à lèvres (surtout les nouveaux rouges à lèvres mattes qui sont à la mode aujourd’hui).

 

 

On a eu écho de vos événements “Masterclass”, pouvez-vous nous dire en quoi ça consiste ?

Dans un souci de mieux former les gens dans l’auto-maquillage ou même dans le maquillage professionnel, j’ai créé un concept “meet your beauty”.

Le concept “meet your beauty” comporte trois volets :

  • des ateliers maquillage où j’accueille des groupes de 7 à 10 femmes et je leur apprends à se maquiller. C’est assez convivial, je leur apprends des astuces pour se maquiller. C’est une histoire humaine extraordinaire parce que c’est des femmes qui ne se connaissent pas et finalement qui se côtoient pendant 2 heures. Il s’est noué des amitiés ici et c’est vraiment super.

  • Des séances de coaching personnalisés : Il s’agit du One o One, je suis seule avec la personne. On est dans une séance beaucoup plus approfondie pendant 3 heures.

  • Masterclass “Meet your beauty” qui regroupe une centaine de personnes. Là on est vraiment sur un événement comme le nom l’indique “Masterclass” où il y a une personne qui fait une démo de maquillage, il y a des questions - réponses, des ventes privées, un cocktail, un networking. C’est vraiment un événement de networking qui tourne autour de la beauté.

 

Parlez-nous un peu de votre Masterclass du mois de Janvier

La Masterclass du mois de janvier sera la 4e classe “Meet your beauty”. On a déjà organisé une Masterclass à Paris, à Dakar (avril dernier) et au mois de juillet à Abidjan. La particularité de cette masterclass est qu’elle ne sera pas animée par moi. J’ai décidé de faire appel à une autre maquilleuse, Marie Sy de Makeup by rima Dallas, qui nous vient des USA.

Je voulais collaborer avec une autre maquilleuse dans un souci de partage. Les techniques de maquillage, on en a tous, les bases sont les mêmes certes, mais on a toutes quand même des astuces que les autres n’ont pas forcément.

Marie est très populaire, c’est une maquilleuse très douée, j’ai donc décidé de collaborer avec elle. Ce sera le 7 janvier 2017 au Novotel à Dakar, à partir de 15h, il y aura une démo de maquillage, un expo-vente, un cocktail networking et ce sera en collaboration avec une marque de maquillage camerounais Bold qui va s’implanter au Sénégal et ce sera leur premier événement ici. Il y aura plein d’autres surprises, d’autres partenaires. Chez les exposants, il y aura des choses super-intéressantes, il y aura des artisans donc je vous y attends tous et j’espère que tout le monde viendra et que ce sera super.

 

 

Quels sont vos projets dans un futur proche ?

On prépare la deuxième saison de mon émission “Flash beauté” qui est une émission télé qui passe sur A+. On va continuer les masterclasses un peu partout en Afrique en collaboration avec d’autres makeups artistes et peut-être agrandir mon école de maquillage.

 

Commentaires

Autres articles de la même catégorie
Les tendances de la Korité 2015
Interview : Mary Sy de Make Up By Rima
Interview avec Dr Marie Diallo
Femme Africaine : Working girl

Retour en haut